AIO développe NUMII, le premier outil connecté pour mesurer la pénibilité au travail

Indéfini

 

Présente au CES 2018 de Las Vegas (9 au 12 janvier 2018), l’entreprise AIO basée à Pessac a développé un objet capable de mesurer en temps réel les gestes et efforts d’un employé.
L’objet de NUMII est de collecter des données médicales afin de réduire les troubles musculo-squelettiques liés à l’activité professionnelle.

 

"Les gens sont usés et fatigués. L'industrie s'en préoccupe mais n'en a pas les moyens. Il y a un ergonome pour 4.000 personnes avec un coût énorme. Ce qui est trop peu. Nous utilisons des relevés manuels qui ont entre 40 et 60 ans de pratique ! En 25 ans, j'ai visité plus de 2.000 usines dans toute l'Europe et le constat est toujours le même. Numii s'adresse donc aux 25 millions de travailleurs en France et aux travailleurs et entreprises du monde entier." explique Cyril Dané.

 

Les chiffres de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie sont édifiants. Le coût de l’indemnisation des troubles musculosquelettiques s’élève à 1 milliard d’euros et représente plus de 10 millions de jours d’arrêt maladie.

Suite à ces constatations, AIO et l’Institut National de Recherche en Informatique et Automatique (INRIA) avec l’équipe AUCTUS de David Daney, passent deux ans à mettre au point un système qui travaille à améliorer radicalement la santé des employés au travail.

 

NUMII ressemble à une tête de robot fixée à un trépied qui se place à côté de la personne qui travaille. Il mesure l’ossature de la personne, les efforts fournis, visualise les postures d’inconfort et les retransmet en temps réel sur une tablette. Il prend également en compte la température et le bruit environnant.

 

Ces données permettent de comparer les mouvements enregistrés, les améliorer, identifier comment aménager les zones de travail et éventuellement y ajouter des solutions de robotique collaborative (cobotique).

 

Les entreprises susceptibles d’être intéressées par NUMII sont celles où la pénibilité au travail est la plus forte, soit les acteurs du BTP, du secteur de l’aéronautique et de l’automobile.

NUMII devrait être commercialisé à la fin du premier semestre 2018 sous forme d’abonnement mensuel à hauteur de 25 à 30 euros par capture.